Hugo Clément blessé lors de la manifestation des gilets jaunes à Paris

0
Le journaliste Hugo Clément blessé manifestation Gilets Jaunes 1 décembre
Le journaliste Hugo Clément - Crédit photo : © Capture écran France 5

Le journaliste Hugo Clément blessé lors de la manifestation des Gilets Jaunes organisée samedi 1er décembre à Paris. Il raconte sa mésaventure.

Le mouvement des Gilets Jaune repartait de plus belles dans les quatre coins de France ce samedi 1er décembre. Mais c’est à Paris que les plus gros dégâts sont visibles. Voitures brûlées, magasins pillés, vitrines brisées, bref, un vrai chaos. Ces débordements ont recensé de nombreux blessés. Selon un dernier bilan communiqué par la préfecture de police, 133 personnes blessées, dont 23 parmi les forces de l’ordre. De plus, une personne reste toujours en « urgence absolue ». À cela vient s’ajouter 412 interpellations avec 378 personnes en garde à vue.

Ce troisième samedi de mobilisation, Hugo Clément l’a de son côté passé aux urgences. Ancienne figure de Quotidien, le jeune homme de 29 ans passait à côté d’une barricade à Paris en scooter avec sa compagne Alexandra Rosenfeld. Croisant des manifestants, ils ont décidé de s’arrêter afin que le journaliste – qui ne travaillait pas à ce moment-là – puisse immortaliser le moment à l’aide de son téléphone tout en conservant son casque sur la tête. « Au bout de quelques secondes […], j’ai été percuté par un projectile en plein visage. La visière du casque a explosé et je suis tombé » explique Hugo Clément dans un récit.

Balle de flashball ou grenade lacrymogène

« Alors que j’étais au sol, une personne m’a arraché le téléphone des mains et s’est enfuie » ajoute-t-il. Concernant la venue du projectile, le journaliste se dit « formel », il « provenait du cordon des forces de l’ordre. » S’il ne peut estimer de quel type il était (balle de flashball ou grenade lacrymogène), il en est certain, celui-ci a été tiré « à hauteur de tête ».

Hugo Clément « ne pointe pas du doigt l’ensemble des policiers, qui ont dû travailler dans des conditions très difficiles et stressantes. » Cela, même s’il « regrette simplement ce tir tendu, qui va à l’encontre des règles de sécurité élémentaires ». 

Enfin, il conclut son message en déplorant « l’immense lâcheté du voleur de téléphone non identifié qui a profité de [sa] blessure pour agir ».

Le message intégral d’Hugo Clément sur le compte Instagram d’Alexandra Rosenfeld.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Message de @hugoclementk 😘

Une publication partagée par Alexandra Rosenfeld (@alexandrarosenfeld) le

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.